CTI 15876.2 PFES-ES-F2D 2018-03-08T14:12:00+00:00

Fall Detection Device (F2D)

L’objectif de F2D est de réaliser un détecteur de chute intelligent, fiable, adapté à une large population. Grâce à ce nouvel outil technologique, nous envisageons améliorer le suivi : des personnes handicapées, des personnes à mobilité réduite, des personnes âgées et des personnes démentes. F2D n’est pas seulement un détecteur de chute, il permet grâce à son intelligence embarquée de détecter les signes précurseurs d’une chute, que ce soit un changement d’habitude ou d’attitude. Ses algorithmes évolués permettent de détecter les positions humaines de l’individu (assis, debout, couché, marche, descente d’escalier, etc.), en temps réel, il archive ensuite ces informations pour définir un profil. Sur la base de ces informations, F2D décide de donner l’alarme ou la notification selon la criticité de la situation (ex. chute, maladie, détérioration de l’état de santé, etc.). F2D favorise le maintien à domicile des personnes qui le désire, même celles atteintes de la maladie d’Alzheimer, ou d’autres démences séniles en ne nécessitant aucune manipulation directe, tout en réduisant les coûts liés à une surveillance humaine. A ce jour, aucun système intelligent ne permet de faire la même chose que F2D. En effet, il existe une multitude de solution permettant de détecter une chute, mais ces détecteurs prennent en compte uniquement des chutes brutales et ne prennent pas en compte les chutes molles ou coulées, ce qui représente la majeure partie des chutes. De plus lorsque la chute est effective, il est souvent trop tard, aucun système ne permet d’anticiper la chute.

La mobilité est essentielle à la santé et au bien-être des gens de tous les âges. La capacité de se déplacer dans son environnement tend à diminuer avec l’âge et il peut y avoir un risque élevé de chute. Selon l’Office fédéral de la statistique, en Suisse, au cours des années 2007-2008-2009 pour les personnes de plus de 65 années, la grande majorité des personnes vivant dans une maison privée ne sont plus en mesure de marcher plus de 200 mètres (91%). D’autre part, six personnes sur dix dans les Etablissement Médico-Sociaux (EMS) sont très limitées dans leur mobilité (60%).

Les chutes jouent un rôle crucial dans la détérioration de la santé des personnes âgées et la nécessité d’obtenir de l’aide. Ils peuvent entraîner une hospitalisation et, dans certains cas, constituer un motif d’entrée en EMS. Sur une période d’un an, 25% des personnes âgées en maison privée et 39% de ceux qui vivent dans des maisons de soins infirmiers sont en baisse. Plusieurs chutes sont un signe de faiblesse.

En 1995, en Suisse, nous avons constaté que la principale cause de décès accidentel est en baisse, éviter les chutes peut être utiles à une grande population et potentiellement permettre d’éviter de nombreux décès accidentels.

La plupart des personnes sujettes aux chutes sont les personnes âgées, mais pas seulement, il y a d’autres structures où la détection pourrait être utile. En Suisse, nous pouvons trouver différentes structures : foyers pour personnes âgées, maisons médicalisées, les foyers pour handicapés, centres de toxicomanie et de la gestion des problèmes psychosociaux. Le marché et les clients potentiels sont donc relativement élevés. Selon l’Office fédéral de la statistique en 2011 la Suisse avait 144’345 places dans ces structures. Ce chiffre ne tient évidemment pas compte des personnes qui pourraient bénéficier d’un tel système à domicile.

Si on prend les personnes en situation de handicap en plus les personnes âgées, on couvre 95% des personnes dans les établissements, ce qui représente 137’127 personnes avec une probabilité de chute de 39%. En Suisse, un système de détection de chute pourrait être utile pour 53’479 personnes en institution. Pour les personnes âgées à la maison, pour une population suisse de 7’785’806 personnes dont 16,8% de plus de 65 ans (1’308’015) diminué du nombre de place en institution (137’127), nous obtenons une population de 1’170 ‘888 avec une probabilité de chute de 25%. La détection de chute pourrait potentiellement toucher 292’722 personnes.

Selon l’Organisation mondiale de la santé, pour les personnes âgées, 52% des chutes surviennent à la maison. Les chutes des aînés sont très souvent dans la cuisine, la chambre à coucher, le salon, la salle de bain et les escaliers. Les chutes à domicile pour les personnes âgées sont fréquentes et contribuent indéniablement à accroître le taux de mortalité dans les années suivantes. Les traumatismes dans cette catégorie de la population ont des conséquences graves, à la fois physiquement et psychologiquement. La convalescence est souvent accompagnée par une diminution de la capacité fonctionnelle avec une limitation de la mobilisation et de la perte de confiance. Le vieillissement provoque des changements biologiques naturels qui sont caractérisés par une augmentation de la fragilité du corps. La tolérance aux traumatismes est réduite par rapport à un traumatisme semblable chez un patient plus jeune, ce qui explique que les chutes sont la principale cause de décès traumatique ou d’invalidité chez les personnes âgées.

L’objectif du projet est de créer un dispositif de détection de chute appelée F2D (Fall Detection Device). F2D veut être un dispositif de détection de chute contextuelle fiable, adapté à une large population. Avec ce nouvel outil technologique, nous avons l’intention d’améliorer la surveillance des personnes handicapées, les personnes âgées et les personnes atteintes de démence. F2D n’est pas seulement un détecteur de chute. Il permet, avec sa sensibilité au contexte, de détecter les signes précurseurs d’une chute, comme un changement d’habitude ou d’attitude. Son algorithme détecte des positions de l’individu (assis, debout, couché, marche, descente d’escalier, etc.) en temps réel, puis archives ces informations pour mettre à jour le profil de l’utilisateur sur le périphérique. Sur la base de ces informations, F2D décide de donner l’alarme ou une notification en fonction de l’état critique de la situation (automne, maladie, détérioration de la santé, etc.). F2D ne nécessite pas la manipulation directe, fonctionne automatiquement, réduisant ainsi les coûts de la surveillance humaine. F2D peut réduire le taux de mortalité à la maison, améliorer la qualité de vie des personnes à la maison ou dans les institutions et de promouvoir les soins à domicile.

À ce jour, aucune solution commercialisée pour la détection de chute ne prend en compte les non chutes douces ou les mouvements glissants, ce qui représente la majorité des chutes. Lorsque la chute est effective, il est souvent trop tard, aucun système ne peut désormais anticiper et prévenir la tombe à l’intérieur et à l’extérieur, c’est l’objectif de F2D.

Fiche produit


  • non disponible

Manuel


  • non disponible

Contributeurs


  • Commission pour la Technologie et l’Innovation (CTI) : 302’840 CHF
  • Anonyme : 40’000 CHF
  • Anonyme : 200’000 CHF

Équipe de développement FST


  • AEBI Rayan, Ingénieur HES en conception de produits
  • BOUDRAMA Nedjmeddin, Ingénieur HES en conception de produits
  • CHASSOT Célin, Informaticien HES, recherche et développement
  • EDELMANN Romain, Informaticien EPF, recherche et développement
  • KUEHNER David, Informaticien HES, recherche et développement
  • NICOLET Maxime, Electronicien HES, recherche et développement
  • TORRENT Julien, Responsable R&D, initiant et chef de projet
  • SIEBER Gaël, Electronicien HES, recherche et développement
  • TRIKI Mohamed, Informaticien HES, recherche et développement
  • VALLAT Maël, Electronicien HES, recherche et développement

Équipe de développement TAM (uni GE)


  • ANAGNOSTOPOULOS Grigorios, Scientifique, spécialiste positionnement
  • DERIAZ Michel, initiant et responsable scientifique TAM
  • FEDANE Anastasija, Scientifique, spécialiste sécurité
  • KOSTOPOULOS Panagiotis, Scientifique, développement
  • NUNES Tiago, Scientifique, spécialiste développement
  • SALVI Kevin, Coordinateur technique

Autres soutiens


  • MASSY Ariane, Ergothérapeute
  • FONDATION Louis Boissonnet

Statut


  • Recherches et développement en cours
  • Prototype prévu pour fin 2015