James I & II 2018-03-08T16:51:19+00:00

James I & II

Lors de sa sortie, en septembre 1987, la télécommande JAMES / proposait un nouveau standard dans le domaine du contrôle de l’environnement. Portable, capable de s’adapter dans une large mesure aux besoins des utilisateurs et possédant, pour la première fois, l’aptitude à apprendre et à reproduire les codes infrarouges des appareils devant être rendus accessibles aux personnes handicapées, JAMES trouvait rapidement un large écho. Dès 1990, les principaux fabricants d’aides techniques (USA, Angleterre, Suède, France) reprenaient le concept de ce produit et JAMES se trouva alors confronté à une nécessaire concurrence. Malgré cette rivalité, plus de 4000 unités sont aujourd’hui en service.

Avec l’appui de nombreux utilisateurs de JAMES /, la collaboration de nos distributeurs à l’étranger, ainsi que sur la base d’une analyse de la concurrence, nous avons réalisé une étude approfondie sur laquelle nous sommes appuyés pour la conception de la seconde génération de JAMES. Nous pouvons dire que les possibilités de ce nouveau produit correspondent dans une large mesure aux demandes exprimées durant l’étude de base. Elle ont été confirmées à l’occasion de plusieurs évaluations réalisées par des utilisateurs (actuellement de JAMES / uniquement). En comparaison avec la première génération, JAMES // propose les améliorations suivantes:

  • Boîtier résistant aux chocs et à l’écrasement Résiste à des chutes de 2 mètres. Supporte le poids d’une voiture automobile lui roulant des- sus! Les contacts de piles ont étés réalisés de façon à ne provoquer aucune rupture d’alimentation en cas de chocs; il faut en effet savoir que la plupart des pannes survenant avec ce type d’appareils sont dues à des chutes.
  • Boîtier résistant au ruissellement d’eau Des joints garantissent l’étanchéité du boîtier, des « bouchons caoutchoutés » au niveau des connecteurs permettent à l’ensemble de résister au ruissellement. Il est donc possible d’utiliser ce produit à l’extérieur, sans risque de détérioration en cas de pluie.
  • Écran graphique permettant un dialogue avec l’utilisateur ou l’opérateur L’utilisateur « dialogue » avec son appareil. Des icônes et du texte lui indiquent à chaque instant la marche à suivre. L’opérateur dispose d’un mode d’emploi intégré, en trois langues. L’affichage est automatiquement rétro-éclairé, en fonction de la luminosité ambiante.
  • Clavier de 24 ou 12 touches Avec l’utilisation du clavier de 24 touches, la totalité des possibilités accessibles à l’utilisateur peuvent être représentées graphiquement sur le clavier; c’est le principe du « ce que vous voyez représente ce que vous faites ». Afin, le cas échéant, de doubler la surface sensible du clavier, deux touches peuvent être couplées; il en résulte un accès ergonomique plus aisé, lorsque les mouvements manquent de précision ou lorsque la perception visuelle de l’utilisateur est insuffisante. Le clavier peut être muni, ou non, d’un cache-touches fourni avec l’appareil.
  • Système de balayage intégré (utilisation de l’appareil au moyen d’un seul capteur) Le 80 pour-cent des utilisateurs de JAMES/ ne peuvent pas accéder au produit directement par son clavier. JAMES // intègre directement un accès à défilement lumineux qui, en fonction des aptitudes de son utilisateur, propose un balayage par ligne, par colonne ou point par point. – Système d’apprentissage et de reproduction des codes infrarouges de très haut niveau Le fait de ne pas pouvoir apprendre et reproduire les codes infrarouges nécessaires à une installation de contrôle de l’environnement compromet totalement le projet. JAMES // est actuellement, à notre connaissance, le seul produit de ce type en mesure d’apprendre des codes dont les fréquences porteuse vont au-delà de 50KHz, et au maximum de 500 KHz. Par ailleurs, il détecte automatiquement les « toggle » codes, les codes à fréquences multiples, les codes à fréquence modulée, les codes PCM, l’ensemble dès 100 et jusqu’à 500’000 Hz.
  • Sauvegarde Le contenu, total ou partiel, de l’appareil peut être sauvé et chargé dans un autre JAMES ou dans un ordinateur. La mise en service et l’entretien du produit en sont ainsi grandement faci- lités (l’appareil ne devant plus impérativement être reprogrammé manuellement). – Six configurations possibles du produit, en fonction des caractéristiques de l’utilisateur Si le potentiel réel du marché le permettait, l’idéal serait de proposer une gamme entière de produits de contrôle de l’environnement. Devant cette actuelle impossibilité, JAMES // a été concu de telle façon qu’il puisse être configuré de 6 manières différentes, selon les aptitudes conjuguées de l’utilisateur et de son opérateur. Mode direct (une touche = une fonction), mode page (chaque application possède une page clavier correspondante et 6 touches directes constantes, offrant jusqu’à 256 possibilités suivant le principe de « ce que l’on voit représente ce que l’on fait »), mode multiple (compromis entre les deux modes précédents), ceci en 24 ou 12 touches.
  • Commandes groupées Composer, par défilement lumineux, un numéro de téléphone ne se trouvant pas dans la mé- moire ou encore choisir un canal TV au-delà du dixième est souvent impossible dans le laps de temps requis! De même, répondre à un téléphone mains-libres sans avoir, préalablement, baissé ou coupé le son des appareils audiovisuels en service, n’est pratiquement pas possible. JAMES // dispose de commandes groupées (macro-commandes), momentanées ou mémorisées.
  • Trois niveaux d’opérateurs, en fonction de leur expérience respective « Ce qui compte, ce n’est pas la performance de la technologie, mais l’aptitude de l’homme à en faire usage… ». Suivant ce principe, la puissance d’adaptation du produit à l’utilisateur peut s’adapter au niveau de l’opérateur. Le niveau « JUNIOR » est prévu pour un opérateur n’ayant aucune expérience préalable. Le niveau « BASE » qualifie un opérateur disposant d’une expérience dans le domaine et/ou la participation à un stage de formation (CNRH, HANDISERVICE ou équivalent). Le niveau « EXPERT » requiert une formation approfondie et une certification; en contrepartie l’opérateur dispose alors de l’aptitude nécessaire à une adaptation optimale du produit à son utilisateur. Cela est particulièrement important lorsque l’utilisateur ne dispose malheureusement pas d’aptitudes importantes sur le plan cognitif. Il est, en effet, souhaitable que le bas niveau d’un utilisateur soit compensé par le haut niveau de l’opérateur.
  • Alimentation électrique multiple, autonome ou extérieure (5 à 24 V, alternatifs ou continus) L’énergie est l’un des paramètres qualifiant un produit du type de JAMES //. Afin de proposer un choix aussi vaste que souhaité, JAMES // peut s’alimenter par sa propre source et/ou par toute alimentation extérieure, comprise entre 5 et 24 volts, alternatifs ou continus (système automatique d’adaptation de la polarité lors de son alimentation en continu; pas de danger à ce niveau là).
  • Puissance d’émission IR doublée et modulable La fiabilité d’un contrôle de l’environnement dépend, entre autres choses, de la qualité de sa transmission infrarouge. JAMES // dispose d’une puissance d’émission deux fois supérieure à celle de son prédécesseur. Afin d’économiser son énergie, il dispose (manuellement ou automatiquement) d’une puissance d’émission variable dans les 5 directions de transmission. Il aura fallu plus de 3 ans à FST pour mettre au point ce produit qui, nous osons l’espérer, contribuera à un nouveau standard dans un domaine où l’exigence des utilisateurs ne cesse, à juste titre, d’augmenter.

Statut


JAMES II n’est plus plus commercialisé depuis 2012. Il est remplacé par JAMES4.